Art textile contemporain: Miniartextil à Montrouge

 

Pour sa 11ème édition, l’association Arte&Arte a présenté « Miniartextil ». Une soixantaine de créations originales d’artistes qui ont travaillé sous le même thème: « GÉA  » ou Gaïa. L’exposition, l’une des plus importantes au monde qui se consacre à l’art textile contemporain s’est achevée le 21 mars au Beffroi de Montrouge, pour se poursuivre du 27 mars au 25 mai 2015 au Musée de la Dentelle à Caudry (Nord). Un parcours hors les murs est décliné jusqu’au mois de juin.

Diaporama:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

GÉA: c’est la représentation de la Terre Mère dans la mythologie grecque et romaine, ou la divinité primordiale assimilée à la déesse mère née du chaos. Comme un hommage rendu à la matrice du vivant, les artistes nous alertent et nous emmènent au coeur de la force primitive créatrice de toute chose.

« Née de la nuit et d’Eros »

La déambulation est libre et démarre par une immersion favorisée par les jeux d’ombres et de lumières: parmi les gigantesques sculptures textiles de branches et feuillages suspendus à un fil, le parcours commence. L’ambiance est posée: l’espace est rempli d’une nature prolifique, belle et élégante. Se mouvant au gré des courants d’air, l’installation est sensible aux vibrations et aux mouvements qui s’opèrent autour d’elle. Elle s’adapte, croît, déploie ses couleurs et ses feuilles tournées vers le ciel. Le feuillage se développe vers le ciel. Cette petite foret est équilibrée, aérée et suspendu dans un espace harmonieux.

Manabu Hangaî, Wonder forest in Villa Olmo

On retrouve ensuite les 54 projets miniatures: un format imposé 20x20x20cm.

Les différentes déclinaisons racontent et les éléments symboliques du vivant. À travers la figure de la coupe, le féminin trouve sa place au coeur du sujet, aux côtés de nombreuses interprétations de terrains fertiles à la création.

 

La racine, le bourgeon. Et puis le nid, la terre. On se questionne sur ce qu’il se passe sous terre, les recherches textiles sont riches, découpés, crochetés, feutrés. C’est un pêle-mêle de fibres naturelles ou animales comme le crin de cheval, la soie, de viscères d’animaux séchées, d’écorces d’arbre, associés et ornées de minéraux comme la pierre d’onyx, la lave, et la craie.

Tissés ou cousus, peints et teintés, on retrouve diverses étoffes: les fibres de coton et de lin, le jersey et la laine sont triturés afin de donner naissance à de petits artefact: une graine, un bol, un fruit.

Les papiers sont aussi utilisés à profusion comme le papier de riz, des papiers de fabrication artisanale, ou le papier de merisier. Le fil de cuivre ou de fer permet de fixer et donnent la forme pour lier le tout. D’autre part, la Terre est symbolisée par des formes sphériques et des représentations de l’arbre de vie.

Enfin, en périphérie de la salle, sublimement éclairés, deux propositions vidéo et d’autres oeuvres grands formats, notamment « Mother » par l’artiste Junko Imada qui m’a énormément plu, et qui est un tissu fibreux cousu pour former des alvéoles, qui elles-mêmes contiennent des petits « oeufs » de céramique. Une jolie réflexion en très grand format de la représentation de la Terre Mère, fil rouge de cette exposition très inspirante…

miniartextil-parcours_hors_les_murs

Laura LG © Parcours Créatifs

Sources: Arte&Arte, Musée de la dentelle de Caudry

Dossier de Presse de Miniartextil

Publicités

Une réflexion au sujet de « Art textile contemporain: Miniartextil à Montrouge »

  1. Ping : Mon programme éclectique du mois de mars* | Parcours Creatifs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s